Blog

Les Catégories de prénoms

La jâhiliyya ou période antéislamique

Durant la période préislamique ou Jâhiliyya, les prénoms rencontrés étaient souvent d’origine inconnue et certains d’entre eux n’avaient aucune signification dans la langue arabe.

A cette époque, les Arabes étaient réputés pour être de valeureux guerriers. Des affrontements continuels opposaient les tribus rivales. Ces guerres tribales ont donné naissance à deux catégories de prénoms : les noms de tribus et les noms d’armes.

 

Noms de tribus

Les noms de tribus, tels Hudhayl, Ka’b, ou de chefs de tribu, tels Ghassân ou Nizâr, vont venir alimenter le monde des prénoms.

 

Noms d’armes

Les noms d’armes symbolisant la force, la puissance et la victoire, vont contribuer à l’apport de nombreux prénoms tels husâm, Sayf, Sinân, etc.

 

Les éléments naturels

Dans diverses cultures, les prénoms ont très souvent été choisis parmi les éléments naturels : La terre

La terre, berceau de l’homme, a toujours nourri le monde des prénoms. L’homme a été créé de terre et y retournera. Ainsi, la terre, la poussière, les vallées et montagnes, ont donné naissance à une multitude de prénoms.

 

Les dons

Les dons (Nâ’il), les faveurs (‘Ârifa), les bienfaits (Nayf) et les grâces (Ni’ma) du Ciel ont toujours largement contribué à enrichir le monde des prénoms.

 

Le vent et le sable

Haylamân, les deux grands biens que sont le vent et le sable vont venir enrichir le vaste monde des prénoms.

 

La faune

Les animaux, qui eux aussi sont soumis à la loi divine, ont de tout temps été source d’inspiration pour les prénoms, notamment pour les garçons. De nombreux prénoms sont inspirés de noms d’oiseaux tels que Haytham, ‘Uthmân (échassier) ou de noms de carnassiers tels que Fahd (léopard). L’animal le plus prisé étant bien entendu le lion, « roi des animaux », symbolisant la majesté, la force, la puissance, l’énergie, le courage et la bravoure. Il existe un nombre très important de synonymes pour désigner le lion : ‘Abbâs, Usâma, Aslân, etc. De nos jours, ces noms d’animaux restent toujours prisés. Une kyrielle de prénoms féminins s’inspire d’animaux tels que la gazelle, qui évoque la grâce, ou la colombe, symbolisant la paix.

 

L’eau

L’eau sous toutes ses formes a donné lieu à divers prénoms, tels Mây et Miyâ’, et à des prénoms comme Muzna, Dîma et Rihâm, qui sont des appellations différentes de la pluie. Ces eaux abondantes ont donné naissance à une végétation luxuriante.

 

La végétation

Les palmiers, la vigne et l’olivier, ont depuis l’âge des temps permis à l’homme de subsister. On les retrouve dans des prénoms tels que Rawda (végétation luxuriante). Cette végétation a contribué à son tour à la croissance de jardins.

 

Les jardins

Les jardins, tel Janna, évoquent bien sûr le jardin d’Éden et donc le Paradis.

 

Le paradis

Le Paradis, Firdaws, ainsi que les jardins à la végétation dense sont remplis de fleurs aux couleurs chatoyantes et aux senteurs exquises.

 

Les fleurs

Dans toutes les cultures et dans toutes les langues, les noms de fleurs ont toujours été des prénoms prisés. Une multitude de fleurs va permettre de prénommer les filles Zahra, fleur, Warda, rose ou Yasmine, jasmin. Ces fleurs aux parfums enivrants vont donner naissance à une nouvelle catégorie de prénoms évoquant une sensation olfactive.

 

Les senteurs

Les senteurs et baumes vont contribuer à l’apport de nouveaux prénoms tels que ‘Abîr, parfum composé de toutes sortes d’aromates, ou Ghâliya, parfum composé de musc et d’ambre. L’ambre, ‘Anbar, étant d’ailleurs considéré comme une pierre semi-précieuse.

 

Les pierres précieuses et semi-précieuses

Les pierres précieuses et semi-précieuses vont enrichir le monde des prénoms par la diversité des pierres existantes, comme Jumâna, la perle, Fayrûza, la turquoise, et Almâs, le diamant. Ces joyaux englobent aussi les métaux précieux.

 

Les métaux précieux

L’or et l’argent vont devenir des prénoms. Danânîr, signifiant pièces d’or, ensorcela l’illustre calife abbasside Hârûn Ar-Rashîd par le son de sa voix.

 

Les sons

Les sons de la nature, tel Hadîl, le roucoulement de la colombe, ou Taghrîd, le chant des oiseaux, vont rejoindre à leur tour le monde vaste et infini des prénoms.

A côté de ces prénoms inspirés d’éléments terrestres et naturels, il existe des prénoms inspirés d’éléments célestes.

 

Les éléments célestes

Cet attrait pour les prénoms d’astres s’explique par le fait que les Arabes excellaient dans le domaine de l’astronomie. Aussi, cette passion pour l’astronomie va donner lieu à des prénoms d’astres comme Shams, le soleil, et Qamar, la lune, ainsi qu’à des prénoms relatifs aux mouvements des astres tels que Badr, pleine lune, ou Hilâl, croissant de lune.

 

L’avènement de l’Islam

En 610, avec la révélation de l’islam, troisième et dernière des religions révélées, de nombreux prénoms vont tomber en désuétude pour laisser place à un véritable foisonnement de prénoms s’inspirant du religieux :

—les épithètes sublimes de Dieu qui sont au nombre de 99 ;

—tous les prophètes mentionnés dans le Coran ;

—les surnoms du Prophète Muhammad ;

—les titres des sourates du Coran ;

—les lieux saints ;

—les moments sacrés ;

—les anges ;

—les califes orthodoxes ;

—les martyrs de l’islam ;

—les disciples du Prophète Muhammad (â£) ;

—les membres de la famille du Prophète Muhammad ;

—les prénoms composés religieux.

Concernant cette dernière catégorie de prénoms, il est courant de rencontrer, particulièrement dans les pays musulmans non arabes comme l’Iran, le Pakistan et l’Afghanistan, des prénoms composés tels que Sayf- ul-islâm, Qudrat-ullâh ou encore Hibat-ullâh.

 

Les autres catégories de prénoms

 

Les noms de qualités ou sentiments

Les noms de qualités telles que la beauté, Jamâl, la générosité, Karam, et les noms de sentiments tels que l’amitié, Widâd, l’amour, Hayâm, vont également donner naissance à de nombreux prénoms.

 

Les adjectifs et superlatifs

A chaque nom correspondent un adjectif masculin et féminin, ainsi qu’un superlatif. Par exemple, Karam donnera Karîm, Karîma et Akram. De même, Majd donnera Majîd, Majîda et Amjad.

 

Les diminutifs

De nombreux diminutifs de prénoms usités pour chérir les enfants sont devenus des prénoms : Sukayna, Hunayda, Husayn et Fudayl sont les diminutifs respectifs de Sakîna, Hind, Hasan et Fâçlil.

 

Les pluriels

Les pluriels, comme Sayâlîn ou Mayâsîn, vont également contribuer à compléter la liste des prénoms.

Malgré l’existence de ces différentes catégories de prénoms, le choix du prénom reste souvent restreint en raison de l’ignorance de certains parents qui élisent des prénoms sans en connaître la signification exacte, la prononciation, ni même l’origine.

Article extrait du livre « Dictionnaire des prénoms arabes » de Dina Tidjani aux ed. TAWHID


21 août 2014
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 + 0 =